«

»

Fév 07 2014

Imprimer ceci Article

Yemen, cet inconnu des révolutions arabes

Affiche Bonnefoy 2Café Débat : Yemen, cet inconnu des révolutions arabes 

Uni*T a le plaisir de vous convier le Jeudi 20 février 2014 , à 19h au Miyanis , 132 Boulevard de Ménilmontant – 75011 – Paris – Métro Ménilmontant au café débat Yemen, cet inconnu des révolutions arabes. 

Seule république de la péninsule Arabique, le Yémen, avec ses seize millions d’habitants, en est aujourd’hui le pays le plus peuplé. Son unification en 1990, parachevée quatre ans plus tard à l’issue de la guerre inter-yéménite de 1994 (5mai-7juillet), a accru son importance politique et stratégique dans la région. Il se singularise, dans ce contexte, par une expérience démocratique mise en place depuis l’Unité, qui coexiste avec une structure sociale restée très traditionnelle et marquée notamment par l’empreinte du tribalisme. Il se différencie aussi des autres pays de la péninsule du fait que ses revenus pétroliers restent modestes et ne permettent pas de compenser son état de sous-développement*

Laurent Bonnefoy, sera parmi nous pour parler de ce pays, inconnu des révolutions arabes mais finalement aussi du monde arabe.

Laurent Bonnefoy, politologue et arabisant, spécialiste des mouvements salafis et de la péninsule arabique contemporaine. Il est deputy principal investigator de l’European research council advanced grant « When authoritarianism fails in the Arab world (WAFAW – 2013-2017) » pilotée par François Burgat. Chercheur associé au Centre français d’archéologie et de sciences sociales de Sanaa (CEFAS) où il a séjourné un total de quatre années entre 2001 et 2009, il a été chercheur à l’Institut français du Proche-Orient (Ifpo) et responsable de son antenne palestinienne de 2010 à 2012. Il est l’auteur de Salafism in Yemen. Transnationalism and Religious Identity (Hurst/Columbia University Press, 2011) et a co-dirigé Yémen. Le tournant révolutionnaire (Karthala, 2012) ainsi que Jeunesses arabes. Du Maroc au Yémen : loisirs, cultures et politiques (La Découverte, 2013).

Présentation du livre Jeunesses Arabes : Ce livre propose un regard inédit sur les nouvelles générations du monde arabe. Un regard calme, vivant et parfois déroutant qui s’écarte des clichés. Non, les jeunes Arabes ne peuvent se réduire aux figures du terroriste potentiel, de l’éternel migrant ou de l’icône exotique de la « révolution » !
Originaires des deux rives de la Méditerranée et partageant le quotidien de cette génération, les chercheurs et chercheuses qui ont rédigé cet ouvrage ont décidé de sortir des sentiers battus en racontant comment les jeunes Arabes occupent leur temps libre : ce temps de liberté et de loisir où l’on peut réfléchir, s’épanouir et se construire ; ce temps « vide » aussi, où l’on peut parfois dériver, se perdre et se briser…
Du Maroc au Yémen, de l’Algérie à la Syrie, de la Tunisie au Liban, en passant par l’Irak, la Libye, l’Égypte, la Jordanie, la Palestine, l’Arabie saoudite et les Émirats arabes unis, ces spécialistes dressent avec sensibilité, humour ou inquiétude un portrait exceptionnel de cette génération dont on parle beaucoup, mais qu’on écoute trop rarement. Ce livre donne ainsi la parole à des jeunes hommes et femmes qui, héritiers de traditions plurielles, animés par des idées nouvelles et travaillés par divers mouvements culturels, inventent l’avenir de sociétés en plein bouleversement.

Présentation du livre Yemen le tournant révolutionnaire :« Arabie Heureuse », « patrie d’origine de Ben Laden », « Royaume de la reine de Saba », « pays aux soixante millions d’armes » : les clichés sur le Yémen abondent. Le pays le plus peuplé de la péninsule Arabique, seule république de cette région du monde, ne manque pas de singularités et continue d’être l’objet tant de fantasmes que d’ignorance. Le soulèvement révolutionnaire que connaît le pays depuis janvier 2011 et qui a mis formellement fin aux 33 ans de règne d’Ali Abdallah Saleh rebat de nombreuses cartes et a favorisé l’émergence de nouvelles dynamiques. Il ne s’inscrit pas moins dans une série de processus politiques et sociaux profonds qui se sont développés au cours de la dernière décennie. La diversité des défis auxquels le Yémen est confronté, qu’ils soient politiques, économiques, démographiques ou environnementaux, tout comme la vitalité de sa société invitent à une lecture nuancée.
Dans un contexte marqué par la crise économique et la multiplication des foyers de contestation au cours de la décennie 2000, le champ politique yéménite a subi d’importantes transformations. La guerre de Saada qui oppose depuis 2004 l’armée yéménite et ses alliés aux partisans d’al-Hûthî, mais aussi le mouvement sudiste qui agite depuis 2007 les régions de l’ancien Yémen du Sud de même que l’intensification des activités liées à al-Qaïda ont constitué des sources d’insécurité croissantes pour les Yéménites, victimes de la politique répressive des autorités. Ces conflits ont aussi donné lieu à des tensions persistantes entre le gouvernement et les partis d’opposition, qui ont tenté de contrer les tendances autocratiques du régime et de se faire les porte-parole des mécontentements populaires.
Cet ouvrage s’adresse à tous les lecteurs soucieux de s’informer sur le Yémen et ses réalités, en dehors des cycles épisodiques de médiatisation stéréotypée dont ce pays fait régulièrement l’objet. À travers une approche pluridisciplinaire menée par une équipe de chercheurs en contact direct avec le terrain, il apporte des analyses et des éclairages variés sur les fractures, mutations, recompositions et dynamiques nouvelles qui caractérisent la société yéménite, engagée aujourd’hui dans un tournant révolutionnaire.

*http://www.karthala.com/530-le-yemen-contemporain.html

Affiche Bonnefoy 1

Lien Permanent pour cet article : http://www.uni-t.fr/yemen-cet-inconnu-des-revolutions-arabes/

Laisser un commentaire